Go to WomenAndCruising.com
   

 
Sailing Families Revisited

Voilier Datura Jeanneau Sun Fizz de 40 pieds- France

‹ Retour à la version anglaise


Families Revisited
12 Families
 

Julie CARTIGNY & Fred BRU, Louise (11), Roméo (6). Cette famille française de 4 personnes a mis les voiles pour une croisière de 2 ans de l'autre côté de l'Atlantique, à travers les Caraïbes et les Bahamas, avec peu d'expérience de la voile mais avec beaucoup de joie et de bonne humeur.

 

1. La plus grande difficulté à laquelle vous avez dû faire face pour pouvoir partir ?

L'administratif intense! La gestion du départ (école, appartement…)


2. Quel âge avaient vos enfants quand vous êtes partis ? Y a-t-il un âge idéal pour emmener des enfants en croisière ?

Au départ de l'Europe (Gibraltar, 2013)

Louise avait 9 ans et Roméo 4 ans au moment du départ.

Il me semble que la meilleure tranche d’âge se situe entre 4 et 10 ans. Nous avons croisé quelques adolescents plutôt mécontents de vivre une telle aventure, se sentant « trop coupés de tout ».

Tout dépend des parents, et du temps qu'ils accordent à leurs enfants à bord et à terre. A regret nous avons trop vu de mères briquer leur bateau et de pères, les mains dans le moteur !

Les tout petits sont pour moi ceux qui tirent le plus grand bénéfice d'un tel voyage, rien de mieux pour développer l'imaginaire d'un enfant ! tout est une aventure ! Un jour, ils sont pirates, le lendemain, aventuriers, capitaines au long cours…

Ils apprennent très rapidement les notions essentielles à leur vie future : le non gaspillage (nourriture, eau, électricité), le respect des autres, l’ouverture d’esprit, l’indépendance, la débrouille, la patience, la sécurité … la liste est longue.

A cela s'ajoute bien sûr, les notions de navigation, de météo, d'administratif même (les entrées dans les pays).

Ils excellent en natation et ont toujours les yeux dans un masque, émerveillés de croiser un requin, une raie...


3. Avez-vous apporté des modifications au bateau pour vos enfants ?

DATURA, un Jeanneau Sun Fizz de 1982

Aucune. Nous avions choisi un bateau avec 3 cabines.

Par contre, chaque enfant avait une cabine personnalisée! couleurs, stickers, tentures, … 
Les murs du carré se sont vite transformés en salle de classe : carte du monde, carte des Antilles, table de multiplication, liste des syllabes, … .


4. Quelque chose que vous auriez aimé savoir avant de commencer ? Des conseils pour les familles qui envisagent de naviguer ?

On ne nous avait pas prévenu qu'autant de bonheur allait nous arriver dessus !

On sentait que cela serait merveilleux ! Et cela l'a été ! On ne nous avait pas prévenu qu'autant de bonheur allait nous arriver dessus !

Notre préparation s'est faite exclusivement via des livres, des blogs, … nous étions prêts à tout : intellectuellement !

Nous avions aussi l'habitude de voyager longtemps et loin avec 1 enfant, en version backpackers.


5. Une journée typique à bord ?

A quoi ressemblait une " journée typique " au mouillage ?

Au mouillage à Cayo Largo, Cuba

Ecole de 8h/9h à 12h, tous les jours sauf le weekend. Concernant les vacances, nous n'avons pas suivi le calendrier des vacances françaises mais plutôt celui des visites de nos amis ou famille de France.

Louise a suivi les cours du CNED (le CNED mériterait un chapitre à lui seul! même si il est indéniable que sans ce service là, la scolarité aurait été surement plus compliquée!) pour les classes de CM1 et CM2, quant à Roméo il a travaillé avec nous son programme de maternelle, mais faisant partie de la « classe du matin » il a bien sur écouté et participé aux différentes matières de Louise : arts visuels, musique, histoire, géographie…

Pause déjeuner et balade/découverte des îles les après-midi.

Nous étions toujours en mouvement. Nous avons pris le temps d'explorer chaque île, chaque pays… Dans les Antilles, nous restions au minimum 1 mois sur chaque île.

Fred et moi avions chacun des matières à enseigner aux enfants, (les scientifiques pour monsieur, les littéraires pour madame!) cela a permis aux enfants d'avoir deux interlocuteurs et deux façons d'enseigner, quant à nous, cela nous permettait justement d'avoir une matinée off pour nos différentes activités (Kite surf, plongée… ou courses et rangement!)

A quoi ressemblait une " journée typique " en mer ?

Pêche au thon

Pendant les premières navigations, les enfants passaient souvent des heures allongées, à ne rien faire. Roméo a eu la première année le mal de mer, puis c'est passé. Nous profitions des navigations (calmes!) pour faire les cours d'histoire ou d'instruction civique, qui sont des matières « faciles » à raconter.

Nous écoutions aussi beaucoup de podcasts, comme les « petits bateaux » sur France Inter.

Les navigations étaient de vrais moments de discussions et d'échanges. Pendant les navigations « houleuses », chacun se trouvait un coin et attendait patiemment ! Rarement nous mettions un film.

Encore une fois, nous avions observé trop d'enfants qui passaient de longues heures devant des dessins animés, ou sur leur tablette. Nous avions notre petit rituel du film du Vendredi soir, où notre carré se transformait en véritable salle de ciné ! Nous profitions de ces soirées pour faire découvrir à nos enfants les Louis de Funès, ou autres classiques français. Un soir, nous avons projeté « HOME » ce documentaire a beaucoup marqué les enfants, nous en avons parlé pendant des mois !

Les navigations sont aussi synonymes de pêche à la traîne. Identifier, vider, nettoyer, préparer les poissons.

 


6. Quelles étaient les responsabilités de vos enfants à bord ?

Il y avait un minimum à faire au quotidien, mais la priorité restait de passer du bon temps.

Nous aider pour les tâches du quotidien: vaisselle, lessive (souvent à la main), nettoyage du pont, de la coque, regonfler l'annexe!, cuisine...

Le tout avec mesure ! Le mot d'ordre était surtout d'en profiter! Il y avait un minimum à faire au quotidien, mais la priorité restait NOUS, et donc de passer prioritairement du bon temps ! Nous favorisions les pique-niques improvisés sur la plage au nettoyage du pont !


7. Comment avez-vous géré : SANTE et SECURITE ?

Santé

Comme avant chaque grand départ, nous avons fait un RDV à l'institut Pasteur à Paris, puis la série des dentistes, pédiatres, généralistes… chacun médecin nous a donné de bons conseils, des ordonnances adaptées.

Nous avions même un kit avec bistouri et seringues, heureusement nous ne l'avons jamais sorti de sa boîte !

Pendant le voyage nous n'avons eu aucun souci, à part une grosse tourista pour Roméo à la Paz, nous sommes allés consulter le médecin de l'ambassade.

Sécurité

en navigation, quand les enfants allaient dans le cockpit : gilets + ligne de vie, sans négociation, ni discussion possible ! Roméo a appris très vite à nager.

Et nous avons enseigné aux enfants à se servir de la VHF, à faire aussi des appels d'urgence. Nous avions un bristol à côté de la radio précisant la marche à suivre simplifiée, ainsi qu'une liste très simple des choses à faire en cas d'homme à la mer .

A chaque nouvelle visite sur le bateau, avant de partir en navigation, nous briefions nos hôtes sur les éléments de sécurité, les enfants avaient ainsi des piqures de rappel régulières.


8. Comment avez-vous géré : EDUCATION et EPANOUISSEMENT ?

Rentrée scolaire

Comme précisé plus haut, les cours tous les matins, et dès que c'était possible, visite de musées, concerts, … et bien sur tous les moments passés avec les autres enfants et adultes sur notre bateau ou les leur.


9. Comment avez-vous géré : TACHES et CORVEES ?

Patisserie à bord

Dans la joie et la bonne humeur, cela faisait partie du voyage mais sans jamais être réellement contraignant !

Contrairement à d'autres bateaux que nous avions croisés, nous n'avions ni désal, ni congélo, ni… ni ! Alors, bien sur il faut les trimballer les jerricanes d'eau, faire fonctionner son cerveau quand à l'épicerie du coin il n'y a que des ailes de poulet et ce, depuis 2 semaines.

Mais le voyage aurait été bien différent, nous n'aurions pas rencontré tous ces gens extraordinaires à terre si nous étions resté sur notre bateau à faire couler l'eau sans compter en dégustant une entrecôte martiniquaise !


10. Qu'est-ce que vous aimez le plus / le moins en croisière ?

Ce que nous avons aimé le plus : le temps de qualité passé ensemble

Le plus

  • Le temps de qualité passé ensemble. Avoir du temps, le luxe ultime. Parler, observer, échanger.
  • Mais aussi et surtout toutes les rencontres à terre et sur l'eau, qui sont la richesse même de ce voyage.
  • Les grands moments de snorkeling. Voir son enfant sous l'eau, découvrir les poissons n'a pas de prix. Et dans la foulée, le voir spontanément ramasser un sac plastique qui flotte par peur qu'une tortue ne s'étouffe !

Le moins

  • Les navigations difficiles ! Quand la météo est coquine et qu'elle ne correspond pas aux fichiers météo relevés !
  • Quand la pâte à crêpes finit dans les cales ! Grhhh se motiver, ne pas lâcher, et recommencer !

11. Pourquoi êtes-vous partis naviguer en famille ? La croisière a-t-elle changé votre famille ?

D'un simple coup d'oeil nous nous comprenons tous les 4 !

Comme je le précisais plus haut nous avions l'habitude de voyager « roots » avec Louise dans beaucoup de coin du monde, avec l'arrivée de Roméo l'idée d'avoir une maison qui se balade nous a paru plus simple, nous avions donc acheté un california T4, et puis très vite l'envie, encore une fois, d'aller montrer le monde à nos enfants nous a amené vers un bateau !

Notre vie sur le bateau à 4 a été forte en apprentissage pour chacun, à tous niveaux, à ce jour, nous sommes encore plus unis qu'avant, d'un simple coup d'oeil nous nous comprenons tous les 4 !


Toutes les questions

 

12. Une de vos recettes préférées, rapide et pratique, pour la croisière en famille ?

Le pain !" Essentiel pour nous français !

  • 500 gr de farine
  • 40 cl d'eau tiède
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 1/2 cuillère à soupe de sel

 

Laisser reposer 2h. Cuisson 40mn.

Pâte qui permet aussi de faire des pizzas.

Ceviche, guacamole… Tout dépendait des produits que nous trouvions !

 

À propos de la famille DATURA

DATURA à Cienfuegos, Cuba.

L'équipage

Fred, Julie, Louise (11 ans), Roméo (6ans).

Le bateau

Un Jeanneau Sun Fizz sloop quillard de 1982:   DATURA

Le voyage

Départ de Port Leucate (Perpignan) en août 2013, pour une grande aventure! Puisqu’aucun de nous 4 ne savaient naviguer! Parisiens et Lotois d’origine, la mer était loin d’être notre élément!

Mais nous avons cru en nous et en notre projet, toutes nos rencontres nous ont fait grandir et nous ont permis d'améliorer nos connaissances en navigation, météo…

Notre voyage de 2 ans :

Port Leucate/ Baléares/ Gibraltar/ Maroc/ Canaries/ Cap Vert / Transat (13 jours)/ Guadeloupe/ Dominique/ Martinique/ Ste Lucie/ St Vincent/ Les Grenadines/ Grenade/ break de 3/4 mois en Amérique du sud (Pérou, Bolivie, Brésil, Guyane Française, Surinam)/ Los Roques, Los Aves/ Bonaire/ Curaçao/ Jamaïque/ Cuba/ Bahamas (Great Inagua, Exumas, Eleuthera)


Retour haut de page

Sailing Families Revisited

12 questions to 12 sailing Families (2010)

All Feature Articles